Aller au contenu


Photo
- - - - -

Condition Féminine, Geeks, Et Trucs En "isme".


  • Veuillez vous connecter pour répondre
85 réponses à ce sujet

#16 Azharh

Azharh

    Partner

  • Membres
  • PipPip
  • 92 messages

Posté 18/03/2013 - 12:58

En même temps, le problème de la "femme-objet" date de bien avant le jeu video, et est présente dans beaucoup d'autres domaines, dans lequel c'est presque devenu "normal" (et c'est aussi ces domaines qu'il faudrait pointer du doigt).

 

Je parlerai pas du cinéma ou du monde du film, dans lequel c'est vraiment la fête. Mais même dans les romans, les BD, tous types d'oeuvres, on a tendance à préférer des persos féminins au physique avantageux et systématiquement axés sur la séduction.

 

Après, il y a une différence énorme entre présenter un perso féminin charismatique et physiquement avantagé et une femme-objet. Et c'est vrai que les jeux videos ont tendance à ne pas faire dans la finesse de ce côté là...


Image IPB


Image IPB


Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB


#17 Zak Blayde

Zak Blayde

    Twisted Lurker

  • Freelance
  • 10 908 messages

Posté 18/03/2013 - 13:11

En même temps l'article s'appelle "pourquoi notre communauté est malade" donc elle s'inclut dedans et s'intéresse au problème dans le J.V. puisque c'est un sujet qui l'intéresse. Un/une critique de cinéma aurait traité le sujet dans le cadre du cinéma.


"Garde ta psychanalyse pour tes copains crabes défoncés."
Le Festin Nu
"Ne laisse pas le soleil te trouer le cul William Blake."
Dead Man
Le ciel au-dessus du port était couleur télé calée sur un émetteur hors service.
Neuromancien, William Gibson
Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse [...]
Sérénade, Verlaine


#18 Elincia

Elincia

    Un ban contre un Bounty

  • Admins
  • 11 102 messages

Posté 18/03/2013 - 13:40

Bah ouais, c'est bien elle raconte des histoires, mais ne soulève jamais le véritable problème de fond, qui n'est pas exclusivement dans le jv, mais juste partout. C'est dommage. Et les solutions qu'elle propose, c'est un traitement symptomatique, jamais de fond.


- I'll be here... - Why ? - I'll be waiting... here... - For what ? - I'll be waiting... for you... so... If you come here, you'll find me. I promise.

sign_227.jpg
sign_2074.gif

 

Note : Pour éviter toute controverse inutile, veuillez ajouter "à mon avis" ou autre "je trouve que" au début de ce post


#19 Faizon

Posté 18/03/2013 - 13:53

J'ai lu quelques commentaires, plus ou moins intéressants, et je rejoins pas mal ceux d'Elise (16/03/2013 à 11:48 pour ceux qui voudraient lire), notamment dans la réflexion sur la question de cette forme de liberté d'expression presque absolue qu'offre Internet (et aussi sur l'étonnement qu'elle manifeste sur le fait Twitter une agression sexuelle ou lieu d'aller déposer plainte si cela a lieu d'être / s'entourer de "vrais proches" pour gérer le choc).


"Le code de l'honneur est une notion qui ne s'applique pas aux malandrins." Aelià de Vielanda




sign_2310.gif
 
sign_101.jpg


#20 Zak Blayde

Zak Blayde

    Twisted Lurker

  • Freelance
  • 10 908 messages

Posté 18/03/2013 - 13:56

Bah ouais, c'est bien elle raconte des histoires, mais ne soulève jamais le véritable problème de fond, qui n'est pas exclusivement dans le jv, mais juste partout. C'est dommage. Et les solutions qu'elle propose, c'est un traitement symptomatique, jamais de fond.

C'est dommage certes, mais c'est juste la seule à le faire de façon aussi méticuleuse en France à ma connaissance, donc elle a tout mon soutien. C'est facile de critiquer, mais à un moment faut ouvrir les yeux et prendre part au combat aussi.

 

Et le problème de fond est dénoncé depuis des dizaines d'années par le mouvement féministe, mouvement sur lequel on crache très régulièrement, alors que les agressions physiques et le harcèlement sont toujours monnaie courante. Je trouve son approche tout à fait appropriée et personnellement je ne vois rien à y redire au contraire.


"Garde ta psychanalyse pour tes copains crabes défoncés."
Le Festin Nu
"Ne laisse pas le soleil te trouer le cul William Blake."
Dead Man
Le ciel au-dessus du port était couleur télé calée sur un émetteur hors service.
Neuromancien, William Gibson
Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse [...]
Sérénade, Verlaine


#21 Elincia

Elincia

    Un ban contre un Bounty

  • Admins
  • 11 102 messages

Posté 18/03/2013 - 14:31

Me réduit pas au mec qui critique pour critiquer stp. J'ai déjà dit que je saluais l'initiative et qu'elle dénonce des choses vraies. Mais un peu d'esprit critique ne fait pas de mal non plus, je vais pas m'agenouiller et dire alléluia. Et prendre part au combat à l'échelle individuelle c'est déjà bien, en refusant le sexisme, ce qu'on fait sans doute tous ici (Legendra est loin d'être le site/forum représentatif d'un sexisme ambiant dans le jv). Je me rappelle d'ailleurs qu'à la première et seule remarque sexiste d'un membre, y'a eu un ban définitif direct. Donc bon.


- I'll be here... - Why ? - I'll be waiting... here... - For what ? - I'll be waiting... for you... so... If you come here, you'll find me. I promise.

sign_227.jpg
sign_2074.gif

 

Note : Pour éviter toute controverse inutile, veuillez ajouter "à mon avis" ou autre "je trouve que" au début de ce post


#22 Faizon

Posté 18/03/2013 - 14:55

La question que je me pose, c'est : avoir une telle "rage" dans son discours, n'est-ce pas au final donner du grain à moudre à ces individus critiquables ?

Au final, ne vaudrait-il pas mieux ignorer cette loud minority sexiste par stupidité et effet de masse, pour la laisser s'isoler et au final disparaître d'elle-même, tout en s'attaquant plus activement aux problèmes plus graves liés à ces soucis de comportement ? Je ne sais pas si cela fonctionnerait, c'est peut-être un peu (beaucoup ?) utopiste, mais une bonne partie des individus dans cette tranche geek/gamer sont symptomatiques des effets de masse / d'anonymat d'Internet : perdre l'attention qu'ils gagnent les rendrait au pire inoffensif, au mieux les ferait s'interroger.

 

Après, je me demande si on ne crie pas au sexisme de façon quelquefois trop rapide : "Oh, oh, il a fait une blague sur les blondes, il ne respecte pas les femmes !" ; "Hmm… il a maté ses seins en racontant un truc salace à ses potes, quel manque de respect." ; "Non mais franchement, tu l'as vue, elle, qui a maté la cul du gars qui est passé et en a parlé à ses copines ?". Tant que cela ne va pas trop loin, est-ce que cela mérite une levée de boucliers ? Tant que c'est occasionnel et que ça ne dépasse pas de bornes de manque de respect, est-ce que cela devrait être considéré comme malvenu ?

On se retrouve du coup à crier au loup pour un oui pour un non, et peut-être à consacrer de l'énergie à tout cela qui pourrait être bien mieux utilisée pour des problèmes de fond sur la question. Évidemment, dans ces cas "légers", cela peut mener à des dérives, qu'il faut éviter, en informant au mieux et en rappelant le simple concept de respect d'autrui, mais il ne convient peut-être pas de s'ultrapolicer non plus, enfin, du moins de se sentir obliger de le faire.

 

Après, que l'on ne se méprenne pas sur mes propos : je ne cautionne pas le dixième des exemples cités dans le long exposé autour duquel nous discutons (le dixième en question étant mon désaccord sur l'approche de tweeter une agression sexuelle).


"Le code de l'honneur est une notion qui ne s'applique pas aux malandrins." Aelià de Vielanda




sign_2310.gif
 
sign_101.jpg


#23 Zak Blayde

Zak Blayde

    Twisted Lurker

  • Freelance
  • 10 908 messages

Posté 18/03/2013 - 15:15

La question que je me pose, c'est : avoir une telle "rage" dans son discours, n'est-ce pas au final donner du grain à moudre à ces individus critiquables ?

Au final, ne vaudrait-il pas mieux ignorer cette loud minority sexiste par stupidité et effet de masse, pour la laisser s'isoler et au final disparaître d'elle-même, tout en s'attaquant plus activement aux problèmes plus graves liés à ces soucis de comportement ? Je ne sais pas si cela fonctionnerait, c'est peut-être un peu (beaucoup ?) utopiste, mais une bonne partie des individus dans cette tranche geek/gamer sont symptomatiques des effets de masse / d'anonymat d'Internet : perdre l'attention qu'ils gagnent les rendrait au pire inoffensif, au mieux les ferait s'interroger.

 

Après, je me demande si on ne crie pas au sexisme de façon quelquefois trop rapide : "Oh, oh, il a fait une blague sur les blondes, il ne respecte pas les femmes !" ; "Hmm… il a maté ses seins en racontant un truc salace à ses potes, quel manque de respect." ; "Non mais franchement, tu l'as vue, elle, qui a maté la cul du gars qui est passé et en a parlé à ses copines ?". Tant que cela ne va pas trop loin, est-ce que cela mérite une levée de boucliers ? Tant que c'est occasionnel et que ça ne dépasse pas de bornes de manque de respect, est-ce que cela devrait être considéré comme malvenu ?

On se retrouve du coup à crier au loup pour un oui pour un non, et peut-être à consacrer de l'énergie à tout cela qui pourrait être bien mieux utilisée pour des problèmes de fond sur la question. Évidemment, dans ces cas "légers", cela peut mener à des dérives, qu'il faut éviter, en informant au mieux et en rappelant le simple concept de respect d'autrui, mais il ne convient peut-être pas de s'ultrapolicer non plus, enfin, du moins de se sentir obliger de le faire.

 

Après, que l'on ne se méprenne pas sur mes propos : je ne cautionne pas le dixième des exemples cités dans le long exposé autour duquel nous discutons (le dixième en question étant mon désaccord sur l'approche de tweeter une agression sexuelle).

Attends, tu as lu l'article ? C'est ça qu'elle dénonce ? Non, elle dénonce des violences réelles, et tu reviens avec l'argument anti-féministe tellement récurrent que les féministes seraient en gros des chochottes qui se plaignent au moins truc de travers... Est-ce que c'est de ça qu'il est question ici, encore une fois ?

 

Le combat féministe n'a rien à avoir avec bouder la liberté de parole des hommes ou quoi que ce soit, c'est de lutter contre le fait que tous les jours, des femmes se font tabasser, violer, tuer, humilier parce qu'elles sont des femmes.

 

 

http://fr.wikipedia....que_de_Montréal


"Garde ta psychanalyse pour tes copains crabes défoncés."
Le Festin Nu
"Ne laisse pas le soleil te trouer le cul William Blake."
Dead Man
Le ciel au-dessus du port était couleur télé calée sur un émetteur hors service.
Neuromancien, William Gibson
Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse [...]
Sérénade, Verlaine


#24 Bao

Bao

    I. CAN. SEE. YOU.

  • Admins
  • 14 635 messages

Posté 18/03/2013 - 15:35

Et personne pour soulever la stigmatisation des geeks dans notre société.


Note : Pour éviter tout controverse inutile, veuillez ajouter "à mon avis" ou autre "je trouve que" au début de ce post. © CK9

sign_301.jpg

-----


#25 Elincia

Elincia

    Un ban contre un Bounty

  • Admins
  • 11 102 messages

Posté 18/03/2013 - 16:00

Attends, tu as lu l'article ? C'est ça qu'elle dénonce ? Non, elle dénonce des violences réelles, et tu reviens avec l'argument anti-féministe tellement récurrent que les féministes seraient en gros des chochottes qui se plaignent au moins truc de travers... Est-ce que c'est de ça qu'il est question ici, encore une fois ?

 

Le combat féministe n'a rien à avoir avec bouder la liberté de parole des hommes ou quoi que ce soit, c'est de lutter contre le fait que tous les jours, des femmes se font tabasser, violer, tuer, humilier parce qu'elles sont des femmes.

 

Je crois pas qu'elle parle de viol ou de meurtre dans son post, non. D'où la portée relative d'un tel post, bien que louable. Tu te braques totalement Zak, Faizon essaie juste de temporiser certains propos. Faut avouer que y'a tellement de bile déversée dans ce dossier et de rage, que parfois, entre deux éléments intéressants, t'as un exemple qui arrive, d'une gravité toute autre que les autres histoires qu'elle cite, et elle extrapole pour un rien. Quelque part c'est normal tant tu ressens de la colère (justifiée) tout au long de la lecture, mais ça fait tâche. D'où ma remarque dans mon premier post "n'est pas journaliste d'investigation qui veut". Quitte à lutter (et je suis à 300% pour), luttons efficacement, avec des articles neutres, documentés, solides, hiérarchisés, mesurés, qui feront que dans les commentaires le mec sera soit obligé de sa la fermer, soit de reconnaitre les faits. C'est bien quelque part ce qu'elle a fait, c'est indéniable, mais elle donne aussi du grain à moudre à cette minorité débile.


- I'll be here... - Why ? - I'll be waiting... here... - For what ? - I'll be waiting... for you... so... If you come here, you'll find me. I promise.

sign_227.jpg
sign_2074.gif

 

Note : Pour éviter toute controverse inutile, veuillez ajouter "à mon avis" ou autre "je trouve que" au début de ce post


#26 Faizon

Posté 18/03/2013 - 16:11

La question que je me pose, c'est : avoir une telle "rage" dans son discours, n'est-ce pas au final donner du grain à moudre à ces individus critiquables ?

Au final, ne vaudrait-il pas mieux ignorer cette loud minority sexiste par stupidité et effet de masse, pour la laisser s'isoler et au final disparaître d'elle-même, tout en s'attaquant plus activement aux problèmes plus graves liés à ces soucis de comportement ? Je ne sais pas si cela fonctionnerait, c'est peut-être un peu (beaucoup ?) utopiste, mais une bonne partie des individus dans cette tranche geek/gamer sont symptomatiques des effets de masse / d'anonymat d'Internet : perdre l'attention qu'ils gagnent les rendrait au pire inoffensif, au mieux les ferait s'interroger.

 

Après, je me demande si on ne crie pas au sexisme de façon quelquefois trop rapide : "Oh, oh, il a fait une blague sur les blondes, il ne respecte pas les femmes !" ; "Hmm… il a maté ses seins en racontant un truc salace à ses potes, quel manque de respect." ; "Non mais franchement, tu l'as vue, elle, qui a maté la cul du gars qui est passé et en a parlé à ses copines ?". Tant que cela ne va pas trop loin, est-ce que cela mérite une levée de boucliers ? Tant que c'est occasionnel et que ça ne dépasse pas de bornes de manque de respect, est-ce que cela devrait être considéré comme malvenu ?

On se retrouve du coup à crier au loup pour un oui pour un non, et peut-être à consacrer de l'énergie à tout cela qui pourrait être bien mieux utilisée pour des problèmes de fond sur la question. Évidemment, dans ces cas "légers", cela peut mener à des dérives, qu'il faut éviter, en informant au mieux et en rappelant le simple concept de respect d'autrui, mais il ne convient peut-être pas de s'ultrapolicer non plus, enfin, du moins de se sentir obliger de le faire.

 

Après, que l'on ne se méprenne pas sur mes propos : je ne cautionne pas le dixième des exemples cités dans le long exposé autour duquel nous discutons (le dixième en question étant mon désaccord sur l'approche de tweeter une agression sexuelle).

Attends, tu as lu l'article ? C'est ça qu'elle dénonce ? Non, elle dénonce des violences réelles, et tu reviens avec l'argument anti-féministe tellement récurrent que les féministes seraient en gros des chochottes qui se plaignent au moins truc de travers... Est-ce que c'est de ça qu'il est question ici, encore une fois ?

 

Le combat féministe n'a rien à avoir avec bouder la liberté de parole des hommes ou quoi que ce soit, c'est de lutter contre le fait que tous les jours, des femmes se font tabasser, violer, tuer, humilier parce qu'elles sont des femmes.

 

Attends, tu as lu mon propos ? 

 

Sérieusement, Zak, comme le dit Elincia, je temporise, je trouve que la colère de l'article nuit à l'importance de la démarche. J'ai surligné deux points de mon discours qui me semblent très importants. Au lieu de s'énerver parce qu'un mec a sorti une blague salace avec des potes sur Skype pendant une instance en MMO (du moins tant que cela reste avec une notion de respect présent ET que ce n'est pas constant… en gros que cela ne nuit à personne), je pense que toute cette énergie devrait être consacrée à ces vrais problèmes que tu évoques : les femmes qui se font tabasser, violer, tuer et humilier parce qu'elles sont des femmes. 

 

Et je me demande si ignorer cette loud (and stupid) minority ne permettrait pas de la faire en partie taire, tout en économisant de l'énergie (et en s'épuisant dans des duels d'arguments souvent bien trop acerbes) : là, je me questionne, je n'ai pas la réponse. Et je ne sais pas si ç'a déjà été vraiment essayé… mais, du moins sur Internet (car c'est de cela qu'il s'agit à 50 % au moins dans le problème du dossier sur lequel nous discutons), je pense que ça mériterait d'être tenté. 

 

Accessoirement, je pense être totalement anti-féministe. Mais pro-égalité et respect humain, sans distinction de valeurs, mais avec distinction d'individualités*.

 

* Càd à considérer que chacun possède ses qualités et défauts, forces et faiblesses.


Modifié par Faizon, 18/03/2013 - 16:12.

"Le code de l'honneur est une notion qui ne s'applique pas aux malandrins." Aelià de Vielanda




sign_2310.gif
 
sign_101.jpg


#27 Let

Let

    Premier Service

  • Fidèles
  • 1 406 messages

Posté 18/03/2013 - 16:28

En fait le problème avec cette dame c'est qu'avec sa façon provocatrice et inquisitrice d'écrire, on a l'impression qu'elle exagère sur tout et le fait qu'elle n'ait que peu de contre exemples à montrer accentue cette idée. Le fond est bien et quelques exemples sont très pertinents (notamment celui sur Miranda Pakozdi) mais la forme la dessert un peu.


sign_215.jpg
 

sign_4421.gif


#28 Zak Blayde

Zak Blayde

    Twisted Lurker

  • Freelance
  • 10 908 messages

Posté 18/03/2013 - 16:39

Mais est-ce qu'on a le droit nous de juger si ces comportements sexistes dont tu cherches à relativiser l'importance ne sont pas graves ? C'est peut-être encore aux joueuses d'en décider non ? La journaliste décrit elle-même comment elle a fui communauté après communauté à cause des discours lourds et insistants.


"Garde ta psychanalyse pour tes copains crabes défoncés."
Le Festin Nu
"Ne laisse pas le soleil te trouer le cul William Blake."
Dead Man
Le ciel au-dessus du port était couleur télé calée sur un émetteur hors service.
Neuromancien, William Gibson
Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse [...]
Sérénade, Verlaine


#29 Kanedo

Kanedo

    Soulmate

  • Fidèles
  • 4 950 messages

Posté 18/03/2013 - 16:43

Parce que mettre toutes informations sur le même plan que ce soit un mec pas très malin mais "inoffensif" qui fait une blague pas fine sur un MMO et  des tarés qui harcèlent une femme pendant plusieurs jours avec comme excuse "la commu est comme ça", ça nuit a la pertinence et l'impact de l'ensemble ?


Modifié par Kanedo, 18/03/2013 - 16:49.

sign_1586.gif

#30 Faizon

Posté 18/03/2013 - 16:56

Franchement… est-ce que c'est grave de mettre une photo de fille aguichante sur un panneau publicitaire pour faire vendre ? Non. Est-ce que c'est grave de mettre un éphèbe clairement bas de plafond en couverture d'un roman pour adolescentes ? Non.

Est-ce que c'est grave que des femmes soient battues ou dégradées parce qu'elles sont des femmes ? Oui.

 

Le souci, à mon sens, c'est de considérer sur un même plan de "réaction à avoir" les différents éléments que j'évoque.

Et, personnellement, je préfère avoir des femmes-objets ET des hommes-objets que ni l'un l'autre : ça va me faire sourire si c'est fait avec un minimum de finesse, mais pas me choquer (après, il est évident qu'il va y avoir des limites à ne pas franchir). Viser un respect mutuel, une égalité de traitement, c'est une chose. Désexualiser et oublier les différences entre les individus, c'est une approche dans laquelle je ne me reconnais pas.


"Le code de l'honneur est une notion qui ne s'applique pas aux malandrins." Aelià de Vielanda




sign_2310.gif
 
sign_101.jpg





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)