Aller au contenu


Photo
* * * * * 1 note(s)

Jeux Finis (Hors Rpg)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3729 réponses à ce sujet

#3721 Morm

Morm

    Heir of the Sun

  • Freelance
  • 5 500 messages

Posté 05/07/2018 - 11:07

Bon, j'ai passé pas mal de temps sur Jurassic World Evolution et je suis très déçu.

 

Au début ça a l'air cool, on crée son petit parc, on incube et personnalise un peu ses dinos et on regarde tout ça prendre vie sous nos yeux. Avec ses graphismes très corrects, ses musiques et doublage officiels, le début est très plaisant.

Mais le problème, c'est qu'on se rend très rapidement compte que tout le budget est justement parti dans ces graphismes et la précieuse license. L'aspect gestion est simplement le plus pauvre que j'ai vu dans un jeu du genre. Il y a très peu d'options disponibles, on ne peut vraiment pas aller dans le détail et il n'y absolument pas assez d'informations sur certains aspects (en majorité financier). Et le pire, c'est que tout est bloqué derrière un système de progression infâme qui est clairement là pour donner un peu de durée de vie au jeu, sinon on en ferait le tour en 2 heures... En fait je trouve que le gameplay se rapproche beaucoup plus d'un idle game que d'un vrai jeu de gestion, on passe son temps à attendre pour progresser.

 

Il n'y a que le coté Tamagotchi des dinos qui vient relever un peu tout ça (il faut faire attention où et avec qui on les met) mais même à ce niveau c'est décevant, il n'y a pas beaucoup d'espèces disponibles et en plus beaucoup sont de simples reskin. Et je vois arriver les DLC "dinos marins" et "dinos volants" à des kilomètres, car oui on est bien sur limité aux terrestres.

 

Et le pire dans tout ça, c'est que ça aurait été excusable pour un jeu à 15 balles, mais là à 55 c'est simplement du vol. Passez votre chemin.

 

C'est un mauvais jeu tiré d'un mauvais film.

 

4/10


sign_348.jpg

sign_295.jpg

sign_648.jpg

sign_793.jpg

Nobody exists on purpose, nobody belongs anywhere, everybody's gonna die. Come watch TV. - Morty


#3722 Let

Let

    Premier Service

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 332 messages

Posté 05/07/2018 - 12:58

D'accord avec toi, le jeu manque clairement de contenu, de plusieurs features, de trucs qui devraient pouvoir être automatisés (remplir les mangeoires par exemple) et incite à farmer comme un Coréen si tu veux les derniers dinos. En l'état oui c'est un peu une arnaque (j'aurais eu le même ressenti si je l'avais payé) mais le jeu est améliorable via des patchs, donc pour ma part je dirais : jouez y dans un an (en solde).

sign_215.jpg
 

sign_4421.gif


#3723 Morm

Morm

    Heir of the Sun

  • Freelance
  • 5 500 messages

Posté 05/07/2018 - 16:52

Mouais, je trouve très généreux avec eux, c'est plus que des patchs correctifs qu'il faut à ce stade mais une vrai refonte du gameplay.

 

Je comprends pas comment le jeu peut avoir autant de retours positifs à part à cause d'un amour aveugle pour la license.  Même sur senscritique qui est plutôt dur en général, c'est un des jeux les mieux notés de cette année, wtf.


sign_348.jpg

sign_295.jpg

sign_648.jpg

sign_793.jpg

Nobody exists on purpose, nobody belongs anywhere, everybody's gonna die. Come watch TV. - Morty


#3724 Raymontp

Raymontp

    Soulmate

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 625 messages

Posté 05/07/2018 - 16:58

C'est vrai que y'a une trop grosse influence de la RNG dans le gameplay ?

Je demande parce que d'après les echos que j'ai eu, y'a pas mal de défauts qu'on retrouve dans Elite Dangerous...



#3725 Morm

Morm

    Heir of the Sun

  • Freelance
  • 5 500 messages

Posté 05/07/2018 - 17:07

Pour le coup pas spécialement, à part au niveau des fossiles qu'on récupère pendant les expéditions peut-être.

 

Non moi ce que je lui reproche en premier lieu c'est ce système de progression complètement con qui est la juste pour cacher la misère. Je suis sur que c'est un truc qu'ils ont mis pour générer du busywork au joueur et donner un minimum de durée de vie au jeu. Et le système de découvertes des dinos est juste horrible également, en gros il faut aller dans un menu particulier toutes les 2 minutes pour gratter quelques % de genome jusqu'à atteindre un seuil suffisant pour pouvoir l'incuber. Le genre de système qu'on trouve dans les merdes mobiles f2p ou les browser games, pas dans un jeu facturé plein pot.

 

Et c'est sans compter sur l'IA désastreuse des dinos, l'impossibilité de faire pause/avance rapide, l'ergonomie à chier, ...


sign_348.jpg

sign_295.jpg

sign_648.jpg

sign_793.jpg

Nobody exists on purpose, nobody belongs anywhere, everybody's gonna die. Come watch TV. - Morty


#3726 Ragna

Ragna

    Ally

  • Membres
  • Pip
  • 24 messages

Posté 05/07/2018 - 17:59

Lifeless Planet Premier Edition terminé pour la 3ème fois et platiné. 

 

 

Un petit jeu indé d'aventure sympathique, qui a la particularité de faire progresser un astronaute sur une planète exsangue et dénuée de vie à l'aide d'un jet pack. Celui-ci est un peu difficile à prendre en main en raison de sa maniabilité à cheval entre absence de gravité et inertie présente. On ressent à la fois la lourdeur et la légèreté des sauts de notre cosmonaute crapahutant sur des zones escarpées et rarement plates qui ne sont pas s'en rappeler des montagnes et des falaises sur des planètes de Mass Effect,mais sans le Mako !  Ici, on est tout le temps à pied, et c'est bien l'intérêt pour survivre dans ce monde recelant des dangers malgré le vide sidéral qui l'entoure. On s'y fait à cette prise en main pas toujours évidente après quelques sauts de jet pack, le tout étant de savoir espacer intelligemment ses sauts entre les plateformes et les terrains difficilement praticables pour ajuster sa hauteur et sa longueur. À partir de là, il faut donc bien observer son environnement pour voir comment évoluer. Le concept est intelligent sans être révolutionnaire, car ça ne pouvait pas mieux seoir à un jeu dans un univers spatial. On a la possibilité d'améliorer à certaines étapes notre propulseur afin de pouvoir progresser dans le jeu, et celui-ci perd son énergie une fois qu'on a suffisamment avancé avant de refaire le plein pour le recharger en mode turbo (permettant un certain nombre de poussées après un saut au lieu d'une poussée par défaut). De même qu'il nous faudra trouver rapidement un dispositif de bonbonnes à oxygène pour ne pas manquer d'air. Dans tous les cas, ces actions sont scriptées en fonction de votre progression. Côté scénario, il se dévoile petit à petit via les nombreux enregistrements et documents parsemant la planète, presque tous étant sur notre chemin ou facilement repérables, ce qui nous permet de comprendre le mystère qui plane dès le début de l'intrigue sans avoir à se détourner du chemin naturel. D'ailleurs, la solitude est omniprésente du début à la fin et c'est bien ce qui fait une des forces du titre, même si une femme mystérieuse dont on suit les traces et qui nous aide est la clé de la trame et nous montre qu'on n'est pas seul. Il y a quelques petites séquences cinématiques faites avec le moteur du jeu mais elles sont courtes, et il aurait pu y en avoir un peu plus, ou de durée un peu plus longue malgré les innombrables fichiers qui en disent largement plus au final. Et à la fin, tout est clair, même un petit peu avant. En tout cas, j'apprécié l'histoire.

 

La musique d'ambiance est là, mais elle se manifeste généralement pour prévenir d'un danger ou de l'avancée scénaristique, où le mystère est aussi de la partie. Sans être faramineuses, elles s'accordent bien à cet univers astral pour le peu qu'on les entend. Et les graphismes sont tout juste corrects, mais souffrent du fait que des éléments du décor s'affichent brutalement à l'horizon par moments. Il y a un brin de flou sur les angles de l'écran, mais je pense que c'est voulu à cause du casque ou peut-être de l'atmosphère de la planète. Allez savoir. C'est particulier mais on s'y fait. Petit détail sympa : on peut voir le décor qui se présente en face de notre astronaute, sur la visière de son casque, en tournant la caméra pour l'avoir en face de nous comme s'il nous regardait. Il y a plusieurs vues pour ce jeu à la troisième personne en caméra libre : une vue rapprochée, une vue à distance moyenne et une autre à distance éloignée. J'ai joué le plus souvent avec cette dernière. Là où le bât blesse, c'est que la caméra a quelques fois tendance (et à certains passages) à tourner automatiquement autour du personnage pour montrer où il faut aller alors qu'on est en plein saut au-dessus du vide ou d'une hauteur importante. Sinon, on a également quelques énigmes à résoudre comme tout jeu d'aventure qui se respecte. Elles sont relativement faciles mais jouent sur la logique et ont le mérite de ponctuer l'aventure pour varier entre les pièges et les précipices. Le bras robotisé mécanique que l'on équipe sur une épaule nous sera d'ailleurs d'une grande utilité pour résoudre certains puzzles. Le jeu tient en 19 chapitres, chacun se finissant entre 10 et 20 minutes en moyenne je dirais, ce qui nous donne une durée de vie un peu courte. Les trophées sont cependant là pour nous attarder sur le jeu et récupérer des collectibles, entre autres actions parfois amusantes à effectuer. Fait étrange d'ailleurs, les trophées (et succès sur Xbox One j'imagine) sont en anglais et n'ont pas été traduits bien que le jeu puisse être joué avec les sous-titres français (les voix sont en anglais pour l'intrigue et en russe pour l'enregistrement des documents car la Russie tente de coloniser cette planète). On peut aussi changer la langue des textes dans les options à tout moment. 

 

Le jeu est sympa et reste une petite expérience mais ne restera clairement pas marquant, et il est dommage qu'il n'ait pas été fignolé plus que ça, mais on passe quand même un bon moment d'exploration assez inédit dans le genre car l'exploration avec le jet pack est bien le cœur du gameplay de ce Lifeless Planet.

 

 

 

 

6,5/10



#3727 Popolon

Popolon

    Soulmate

  • Freelance
  • 2 172 messages

Posté 07/07/2018 - 02:27

Fini Kirby's Dream Course sur Super Nintendo.

 

Un jeu de golf avec Kirby. Pourquoi pas. Le jeu est sympa à parcourir, on a 8 séries de 8 trous à la difficulté croissante et on obtient une médaille à la fin de chaque série (à la valeur plus ou moins élevée selon notre degré de réussite). Chaque "trou" est en fait une map avec des ennemis disséminés sur celle-ci, ennemis qu'on doit toucher pour les transformer en étoile, le dernier se changeant en trou. On peut donc s'essayer à différentes manières d'aborder chaque map. On peut donner des effets à la balle assez facilement et, Kirby oblige, on peut utiliser les pouvoirs des ennemis dégommés.

Sans être le jeu de l'année, ça se laisse jouer mais bon sang, quel dommage qu'on ne puisse pas s'entraîner sur les différents trous ou simplement les recommencer à volonté. On ne peut que revenir au début de la série de trous lors d'une erreur et c'est frustrant ! Du coup avec l'option "rewind" de la SNES Mini, il doit être plus agréable à jouer qu'en "vanilla". Bref, c'est juste pas mal.


sign_63.jpg

sign_500.jpg

sign_517.jpg

sign_2242.gif
http://www.uvlist.net/user/popolon

 

Il ne sert à rien de s'inquiéter car s'inquiéter ne change rien.

 

Nous sommes là pour si peu de temps, alors... autorisons-nous la joie.


#3728 snas

snas

    Soulmate

  • Fidèles
  • 5 239 messages

Posté 11/07/2018 - 08:58

J'ai fini DMC Devil May Cry un défouloir sympa mais ça s'arrête là, les "énigmes" sont beaucoup trop simple et les boss n'offrent aucun challenge même les niveaux bonus se font les doigts dans le nez. Je suis jamais mort d'ailleurs.
Ça passe le temps mais ça vaut pas les "vrai" DMC.

Avant ça j'ai fini God of War et la c'est une toute autre histoire, j'ai pris une énorme claque. J'avais peur que tout les changements apporté dénature ce qu'on connaissait de Gow mais il n'en est rien, au contraire les gars de Santa Monica ont su renouveler la license avec brio. On a la un univers cohérent avec le reste de la saga. Le nouveau gameplay est bien pensé et offre une expérience de jeu agréable dans des décors de toute beautés le tout rythmé par une superbe ost. La mise en scène est top on en prend plein la tronche et c'est ce qu'on veux dans ce genre de jeu. Les annexes apporte leur lot de difficulté et rallonge de façon conséquente la durée du jeu.
Pour moi c'est un sans faute et j'ai hâte d'avoir la suite car la fin annonces du lourd.

Modifié par snas, 12/07/2018 - 06:29.

sign_779.jpgsign_61.jpgsign_57.jpgsign_593.jpgsign_2519.gif <p>je suis l'alpha et l'oméga, le début et la fin, le premier et le dernier. 

#3729 Shinji

Shinji

    Lucky Gamer

  • Fidèles
  • 3 005 messages

Posté 12/07/2018 - 08:13

Fini Fire Emblem Warrior le mode histoire en 12h.
Un très bon mariage Muso/Fire Emblem, dommage que ça se focus sur les derniers épisodes hors Marth (y a bien Roy dans Smash quand même).

Le système de changement de perso, de level up dynamise le style.

Bref si comme moi vous aimez les muso, foncez c'est un bon qui m'a fait oublié le très moyen Dragon quest Heroes 2! (par contre si vous avez en horreur les muso passez votre chemin!!!La couche Fire Emblem reste très light)

Modifié par Shinji, 12/07/2018 - 08:15.

sign_1459.gif
sign_770.jpg

sign_218.jpg
sign_561.jpg


#3730 Bahamut-Omega

Bahamut-Omega

    Soulmate

  • Fidèles
  • 6 480 messages

Posté 12/07/2018 - 09:58

Les DLC de Gundam Breaker 3 ~Break Edition~ finis.

Pas grand intérêt d'un point de vu gameplay ou scénaristique. Mais ils permettent d'avoir une 15aine de nouveaux MS dont certains encore assez rares dans les jeux Gundam, et même inédits parfois.


sign_351.jpg

sign_779.jpg

sign_656.jpg

Bahamut-NTD.png





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)