Aller au contenu


Photo
- - - - -

Égalitarisme Et Révolution Sociale


  • Veuillez vous connecter pour répondre
560 réponses à ce sujet

#46 Hayward

Hayward

    Français de France

  • Freelance
  • 6 742 messages

Posté 08/04/2009 - 12:18

Moi je crois que tu fais les choix qui te plaisent bien...


C'est un peu le cas de tout le monde, non?

Et puis inaction de quoi? Je comprends plus rien là. :wacko:

Image IPB
Demain est souvent le jour le plus chargé de la semaine.


#47 Zak Blayde

Zak Blayde

    Twisted Lurker

  • Freelance
  • 10 908 messages

Posté 08/04/2009 - 12:32

Eh bien beaucoup de monde est choqué en voyant certains articles de presse sonnant l'alarme écologique, mais le lendemain c'est oublié et la vie reprend son cours, tout comme la pollution. Hors, certaines choses peuvent être combattues.
Le boycott que je fais est un choix d'action contre l'industrie. Et le fait d'avoir ouvert ce sujet et partagé mes arguments sur le sujet est aussi un choix d'action.

"Garde ta psychanalyse pour tes copains crabes défoncés."
Le Festin Nu
"Ne laisse pas le soleil te trouer le cul William Blake."
Dead Man
Le ciel au-dessus du port était couleur télé calée sur un émetteur hors service.
Neuromancien, William Gibson
Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse [...]
Sérénade, Verlaine


#48 Alban

Alban

    Chocobo intello !

  • Fidèles
  • 3 798 messages

Posté 08/04/2009 - 14:00

Sans vouloir mettre vos questions dans le vent (j'insiste, je n'aime pas ignorer les questionnements des gens), pour répondre à Zak : je ne te dirais qu'une chose :
C'est une question de mentalité.
Et il n'y a pas douze façons de changer (/faire évoluer) les mentalités du peuple. Le combat que tu as, des tas et des tas de gens l'ont. Au quotidien. Et sous toutes ces formes qu'il y ait et par tous les médias possibles (on aura au moins tous vu un documentaire (enfin je pense) passant à la télé et parlant de ça, on aura vu des manif's touchant, de près ou de loin, ce thème, et sur internet les sites traitants de cela sont légions).

Mais il n'y a que par la compréhension qu'on peut arriver à un réel échange (en s'adressant normalement aux gens, en leur expliquant l'intérêt de réduire la consommation (hormis le fait que la viande est chère, au final) sous tous ces aspects et en leur faisant comprendre tous les enjeux liés à une baisse de la production de la viande, les mentalités peuvent changer. Même si cela peut prendre un certain temps)

A l'argument "la viande, sbon, j'ai envie d'en manger, j'en mange" (qui vaut ce qu'il vaut. Les goûts de chacun ne se discutent pas, et ce n'est pas de ça dont on parle) il n'y a qu'un argument valable à mes yeux c'est "Oui la viande, c'est bon. Mais ça n'est pas la seule chose qui est bonne, il y a beaucoup de choses". Et comme tu l'expliquais Zak, varier son alimentation et surtout réduire le nombre de plat contenant de la viande est possible.

Et à long terme, ce serait sûrement bénéfique pour la "société" (comprend qui pourra qu'elle est composée de nous, des infrastructures, des écosystèmes, ...).

Je dirais bien, pour finir, enfin moi j'dis ça, j'dis rien. Mais en fait non.
Les débats, c'est intéressant (surtout ceux là) mais gardez bien à l'esprit que dans les informations qui sont présentées (que ce soit de la part de Zak, concernant le tract, ou les sites dont les liens sont donnés, ou n'importe qui voulant montrer que son opinion ne pue pas des pieds) il y a le fond et la forme. Essayez de dépasser la forme (souvent discutable) pour vous intéresser au fond (exemple : pour le tract. La plupart des phrases sont ... vicieuses (niaises ?) et nous donne l'impression de passer pour des cons. Mais il n'empêche que les informations données (concernant le besoin en viande ou quoi) permettent vite de comprendre que la viande n'est pas quelque chose d'utile à notre alimentation quotidienne.

Et surtout, restez dans l'échange ... :)

#49 synbios

synbios

    Reviewer actif!

  • Freelance
  • 2 715 messages

Posté 10/04/2009 - 16:47

Perso, ça fait des années que je bouffe plus de viande, et on peut largement bien manger en s'en passant.
Y a pleins de plats au soja et tofu qui permettent de compenser et sont très bons.

Après, l'écologie, c'est un autre débat qui n'a rien à voir.

#50 Mac Old Field

Mac Old Field

    D'Amour et d'Armûre. Sûre Moi, Ame Jure!

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 415 messages

Posté 07/05/2009 - 13:00

Je m'excuse d'intervenir comme un cheveux sur la soupe(!), je viens de prendre ce débat houleux en cours...un peu à la bourre, comme d'habitude... J'ai même l'impression de parler dans le vide comme s'il n'y avait plus personne...papa gateau devient gateux...bref, c'est pas grave, je vous sort ce que j'ai sur le ventre... Le point important qui n'a pas été abordé, je crois, est celui-ci: les protéines animales et végétales sont elles identiques? Peut-on trouver des équivalents dans chaque catégories? M'étant interressé à ce sujet en son temps et si l'on cherche vraiment à se maintenir en bonne santé et à se préserver de certaines carences, la réponse est non. Pour la simple et bonne raison que notre corps ne peut pas synthétiser certains des acides aminés necessaires à sa croissance (foetus,enfant, ado ), ou, devenu adulte, à la sécurité de son compte "Vital". Seul l'animal est capable d'assimilés ces protéines, de les "atomiser" suffisament pour nous les rendre accessibles, "digestes", et par voie de fait, nous nous les approprions, post-mortem(l'animal, pas nous!), en mangeant de la viande ...on ne trouve pas l'équivalent dans le domaine végétale. Comme certains l'ont dit ici, tout est une question d'équilibre. Il ne faut pas être excessif(sentimentalisme), que cela soit dans l'opulence (trop de viande) comme dans la restriction ( par ex. rester à jeun quelques temps ne cause pas de tort à l'organisme, au contraire, mais mieux vaut ne pas y rester trop lontemps(!!!)ni trop souvent.). :)

Modifié par Mac Old Field, 07/05/2009 - 16:10.

Hic et Ubique, mais dans l'oeil du cyclone...

#51 MeDioN

MeDioN

    Hipster à lunettes

  • Admins
  • 41 648 messages

Posté 07/05/2009 - 16:10

post-mortem(l'animal, pas nous!)

:lol:

"L'orthographe, la syntaxe et la grammaire constituent la première forme de pensée structurée. Or, une structure de pensée, de raisonnement, est indispensable au développement de l'intelligence." Laurent Lafforgue
"La méfiance est toujours pour moi une des formes de l'intelligence. La confiance une des formes de la bêtise." Paul Léautaud

sign_15.gif
sign_1.jpg
sign_702.jpg

 


#52 Zak Blayde

Zak Blayde

    Twisted Lurker

  • Freelance
  • 10 908 messages

Posté 07/05/2009 - 17:22

J'ai toujours lu le contraire. Les protéines animales sont bien plus nocives que les végétales. Et de toutes façons, il n'y a AUCUNE carence quand on ne mange pas de viande, donc ce que tu avances est un peu... faux.
Je n'ai personnellement ressenti aucune différence (vraiment aucune) en passant d'un régime très carné (de la viande à quasiment chaque diner et souper) à un régime sans la moindre viande. Jamais la moindre faiblesse, pas plus de fatigue que d'habitude... Bref...

"Garde ta psychanalyse pour tes copains crabes défoncés."
Le Festin Nu
"Ne laisse pas le soleil te trouer le cul William Blake."
Dead Man
Le ciel au-dessus du port était couleur télé calée sur un émetteur hors service.
Neuromancien, William Gibson
Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse [...]
Sérénade, Verlaine


#53 Mac Old Field

Mac Old Field

    D'Amour et d'Armûre. Sûre Moi, Ame Jure!

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 415 messages

Posté 07/05/2009 - 18:42

"les protéines animales sont bien plus nocives que les végétales"

Dis-moi à quel moment je soutiens le contraire ?, est-ce que mes propos encouragent une forte consommation de viande avant tout, au détriment des autres sources protéiques ? je ne veux surtout pas entrer en polémique; ce que je vois et qui pourrait nous mettre tous d'accord, c'est que ce débat est un luxe, le pouvoir de choisir ce que l'on veut ou non manger en est un autre, ça en devient presque indécent quand on y pense, ça me vient à l'esprit maintenant, plus que tout autre sujet, sans doute, il faut que l'on fasse montre d'un certain respect mutuel et surtout envers ceux qui se posent autrement la question du "comment se nourrir"!!!.. posons les bases, commencons par le commencement, essayons de comprendre l'autre, il est déja difficile d'exprimer exactement, par des mots, ce que l'on ressent, alors à plus forte raison, de comprendre les paroles de quelqu'un qui ne maitrise déja pas trés bien sa propre langue(c'est valable pour moi), des efforts soutenus sont requis de la part des deux parties pour que soit établie une véritable Communication.

Modifié par Mac Old Field, 07/05/2009 - 19:19.

Hic et Ubique, mais dans l'oeil du cyclone...

#54 Zak Blayde

Zak Blayde

    Twisted Lurker

  • Freelance
  • 10 908 messages

Posté 07/05/2009 - 19:18

On a pas la malchance de mourir de faim, donc on devrait consommer n'importe quoi ? Encore une fois, ce n'est pas ce que tu dis mais on pourrait le croire. La production d'aliments industrielle (je ne parle plus de végétarisme) est un fléau pour l'environnement et la santé, je pense qu'il est juste d'en parler.

Et je réagissais surtout face à ton argumentaire, comme quoi ne pas consommer de viande apporte des carences... Je connais même une femme quinquagénaire qui est végétalienne depuis plusieurs années, et elle est en pleine forme.

Bon bien entendu, un régime végétalien impose de faire attention en effet, car les carences sont possibles. Mais pour un végétarien, il n'y a pas plus de risques de carences que pour un omnivore. Il est presque logique de ne pas se nourrir exclusivement de légumes, mais d'élargir son régime aux céréales, qui forment l'aliment de base du végétarien, et qui sont bien trop peu proposées dans les surfaces de vente malheureusement.

"Garde ta psychanalyse pour tes copains crabes défoncés."
Le Festin Nu
"Ne laisse pas le soleil te trouer le cul William Blake."
Dead Man
Le ciel au-dessus du port était couleur télé calée sur un émetteur hors service.
Neuromancien, William Gibson
Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse [...]
Sérénade, Verlaine


#55 synbios

synbios

    Reviewer actif!

  • Freelance
  • 2 715 messages

Posté 07/05/2009 - 19:27

Et je réagissais surtout face à ton argumentaire, comme quoi ne pas consommer de viande apporte des carences... Je connais même une femme quinquagénaire qui est végétalienne depuis plusieurs années, et elle est en pleine forme.


Attention quand même, être végétalien peut vite entraîner de grosses carences, notamment la vitamine B12.

Par contre être végétarien n'est effectivement pas un souci, et il me semble aussi que manger beaucoup de viande est plus nocif que beaucoup de végétaux.

Perso, je trouve dommage qu'on trouve normal de manger de la viande, parce que "c'est comme ça", "c'est la chaîne alimentaire", blablabla.
L'homme est arrivé en haut de l'échelon, a abandonné beaucoup d 'attitudes animales.
On ne baise plus dès qu'on est en rut, désormais on a des sentiments, on a remplacé la chasse et le bête instinct de survie par tout un système de société, de travail, etc...
Y a que sur la bouffe qu'on a décidé de ne pas évoluer et de garder nos vieilles habitudes alimentaires, parce que "c'est comme ça".

Rien que de penser à combien d'animaux ont "tu" dans une vie entière, pour s'alimenter... o_O

#56 Mac Old Field

Mac Old Field

    D'Amour et d'Armûre. Sûre Moi, Ame Jure!

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 415 messages

Posté 07/05/2009 - 19:50

j'ai vu, comme toi, différents reportages sur le sujet de la malbouffe, le cobaye mangeant macdo durant un mois, la véritable recette des nuggets, adulée par les anglais etc...on est tous d'accord avec çà, je te rappelle simplement le petit aspect "biochimique", la division de certaines protéines "utiles" qui ne sont pas assimilables par nos propres moyens digestifs; l'animal le fait à notre place et, en l'ingérant, cet apport nous est enfin accessible. (A titre indicatif, depuis un bon bout de temps, je mange de la viande une à deux fois par semaine, basta) ._


à bientôt, sous d'autres t®opics !

(Au fait, zak, j'avais complétement oublié, tu as vu?, j'ai tenu compte de ta suggestion niveau présentation, et t'as raison. thanks)

Modifié par Mac Old Field, 08/05/2009 - 03:11.

Hic et Ubique, mais dans l'oeil du cyclone...

#57 Zak Blayde

Zak Blayde

    Twisted Lurker

  • Freelance
  • 10 908 messages

Posté 13/05/2009 - 09:10

Relançons un nouveau débat avec cet article : http://www.lemonde.f...l#xtor=RSS-3208

Qu'est-ce que ça veut dire "réussir" ?
Avoir un diplôme élevé ? Un salaire de ministre ? Se payer une superbe maison avec piscine ? Avoir une BMW et un 4x4 ? Se marier, avoir des enfants ? Être heureux ?

Je caricature bien sûr mais la réussite est souvent synonyme d'argent par exemple. Pourquoi cet état de fait est-il admis par la majorité des gens ?

Pourquoi les gens vont si naturellement tenter de fonder une famille, de s'installer quelque part, de trouver un CDI et le garder au maximum ? Est-ce parce que c'est naturel ? Est-ce parce que c'est la tradition ?

Je regrette que ces choix de vie soient si naturellement faits. Il y a assez peu de personnes qui y réfléchissent, qui se demandent si un autre chose est possible.

Je ne dis pas qu'il y a mieux, je remarque juste que beaucoup de "choix" n'en sont pas réellement, car la question d'une alternative ne se pose même pas.

Votre avis sur le sujet ?

"Garde ta psychanalyse pour tes copains crabes défoncés."
Le Festin Nu
"Ne laisse pas le soleil te trouer le cul William Blake."
Dead Man
Le ciel au-dessus du port était couleur télé calée sur un émetteur hors service.
Neuromancien, William Gibson
Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse [...]
Sérénade, Verlaine


#58 Mac Old Field

Mac Old Field

    D'Amour et d'Armûre. Sûre Moi, Ame Jure!

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 415 messages

Posté 13/05/2009 - 09:55

Vaste débat!...Pour trouver le contentement, je le préfére au mot réussite, ou dit autrement, pour apprécier les journées qui passent et attendre les prochaines avec plaisir, la premiére étape, à mes yeux, est de BIEN SE CONNAITRE (et déja, là, c'est tout un programme), ses besoins(affectifs,spirituels,intellect. etc), ses goûts, ses projets, etc "Amon" avis, c'est là le Véritable CHOIX; faut que je me sauve, je vais aller bosser("sauve"..."bosser"...!), j'espère ne pas avoir été hors-sujet,c'est un jet d'encre de première impression... j'y reviendrai, je pense.

Modifié par Mac Old Field, 13/05/2009 - 10:06.

Hic et Ubique, mais dans l'oeil du cyclone...

#59 Soulhouf

Soulhouf

    (ノ`Д´)ノ彡┻━┻

  • Legendra VIP
  • 11 056 messages

Posté 13/05/2009 - 10:52

Je n'ai pas tout lu mais si j'ai quelque chose à dire ce sera: Mangez du poisson, c'est de la viande sans ou avec très peu de produits nocifs pour le corps sur le long terme.

Le poisson est un aliment très riche en protéines, minéraux, vitamines, et qui, pour la même quantité de protéines apportée par la viande, contient moins de lipides.
Le poisson est par excellence le produit alimentaire parfait et ce, pour 5 raisons majeures :

* Tout d’abord, sa ration calorique est plus basse que celle des viandes (de 75 à 125 calories pour 100 grammes). Le poisson ne fait donc pas grossir.
* Ensuite, ses apports en protéines peuvent atteindre 25% de ses apports énergétiques. Le poisson est donc un aliment dynamisant pour l’organisme.
* La part de lipides dans un poisson reste minime puisque chez la plupart des poissons, elle représente moins de 5%. Le poisson est donc un aliment non gras, il ne fabrique quasiment pas de graisse dans l’organisme humain.
* Le poisson ne contient pas ou peu de sucre (glucide). Ce qui fait de lui, un aliment consommable sans réelle limite.
* Enfin, le poisson contient près de 75% d’eau et une quantité importante de vitamines (et en particulier de vitamines D). Ainsi, le poisson est un puissant régulateur du métabolisme humain.

A noter également que le poisson est un aliment très riche en phosphore, potassium, vitamine A, D et B et en iode. Par contre, il est pauvre en calcium et en vitamine C.

Légumes + poisson (produits de la mer de façon générale) = win :)

Ses vertus thérapeutiques

Le poisson par sa nature permet de fournir au corps les éléments nutritionnels et énergétiques indispensables pour lutter contre les maladies. Il agit donc directement pour combattre les infections, réduire les risques de nouvelles contaminations et rééquilibrer énergétiquement le corps. Mais quelles sont ses principales actions thérapeutiques ?

* Préparer le corps contre les agressions extérieures et les maladies : que ce soit au niveau des tissus de la peau ou au niveau des hormones, le poisson parvient à prévenir et à lutter contre les maladies.
1. Tout d’abord, en ce qui concerne les tissus de la peau, les vitamines A et les protéines contenues dans le poisson permettent de protéger le corps contre les épithéliums (infection des tissus) et les muqueuses de la peau.
2. Ensuite, le poisson est un puissant antioxydant qui permet au corps de résister contre les infections bénignes.
3. Enfin, les vitamines K contenues dans le poisson sont indispensables à la bonne coagulation du sang et à la régénération des anti-corps.

* Des bienfaits sur la vue. On parle assez souvent de la vertu de la carotte sur la vue, mais finalement assez peu de celle du poisson sur les yeux. Pourtant, le poisson, qui est riche en vitamine et provitamine A, améliore sensiblement la vue des personnes qui consomment souvent du poisson. En effet, les vitamines contenues dans le poisson permettent :
1. D’améliorer la vision en semi obscurité.
2. Maintenir l’intégrité de la conjonctive et de la cornée.
3. Construire le pigment photosensible de l’oeil.

* Un régulateur du métabolisme. Le poisson est un aliment riche en vitamine D (en particulier dans les poissons dits gras comme la morue, la sole, …). On sait que cette vitamine à pour effet de faciliter le transit intestinal et de réguler le métabolisme. Ainsi, manger du poisson régulièrement permet :
1. D’augmenter l’absorption intestinale.
2. De minéraliser des cartilages en cas de rachitisme ou ostéomalacie (carence en vitamine D, surtout due à un manque d’ensoleillement). A déguster… sans modération

Tous les poissons (ou presque) sont bons à consommer. Mais certains d’entre eux vont avoir des vertus médicinales plus importantes que d’autres. On peut ainsi différencier les poissons selon les bienfaits qu’ils apportent au corps. Ainsi, certains poissons seront plus riches en calcium (comme le saumon) et agiront directement sur le plan osseux de l’Homme, d’autres seront très riches en protéines, comme le turbot, et auront un impact sur la fatigue et les maladies fiévreuses.

De la même manière, il s’agit de différencier les poissons gras (plus riches en lipide et en vitamine A) des poissons secs (plus riches en protéines).

Quelles variétés de poissons manger ?

Il ne serait pas judicieux de fournir une variété particulière de poissons qui aurait les plus grandes vertus. Cependant, les nutritionnistes rappellent que des poissons à fort potentiel énergétique comme les sardines ou le merlan (riches en vitamines et en protéines) ou des poissons gras qui ont des vertus de régulateur sur l’organisme comme le saumon, le hareng ou la morue, sont des aliments phares dans la thérapie par les aliments.

Ainsi, loin d’être un mythe, le poisson a des vertus médicinales réelles qui font de lui un aliment qui doit être prioritaire et consommé régulièrement. Mais, comme tout autre aliment, la surconsommation peut avoir des effets pervers, les poissons étant pauvres en lipide et en calcium. C’est pour cela qu’il est important d’alterner les viandes et les poissons dans la semaine afin de mieux fortifier votre corps et ainsi avoir une alimentation seine et équilibrée

* D’augmenter l’absorption intestinale.
* De minéraliser des cartilages en cas de rachitisme ou ostéomalacie (carence en vitamine D, surtout due à un manque d’ensoleillement).


Source:
http://www.restonsen...its-du-poisson/

sign_283.jpg
sign_476.jpg


sign_772.jpg


#60 haka

haka

    Trusted

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 611 messages

Posté 13/05/2009 - 11:26

Relançons un nouveau débat avec cet article : http://www.lemonde.f...l#xtor=RSS-3208

Qu'est-ce que ça veut dire "réussir" ?
Avoir un diplôme élevé ? Un salaire de ministre ? Se payer une superbe maison avec piscine ? Avoir une BMW et un 4x4 ? Se marier, avoir des enfants ? Être heureux ?

Je caricature bien sûr mais la réussite est souvent synonyme d'argent par exemple. Pourquoi cet état de fait est-il admis par la majorité des gens ?

Pourquoi les gens vont si naturellement tenter de fonder une famille, de s'installer quelque part, de trouver un CDI et le garder au maximum ? Est-ce parce que c'est naturel ? Est-ce parce que c'est la tradition ?

Je regrette que ces choix de vie soient si naturellement faits. Il y a assez peu de personnes qui y réfléchissent, qui se demandent si un autre chose est possible.

Je ne dis pas qu'il y a mieux, je remarque juste que beaucoup de "choix" n'en sont pas réellement, car la question d'une alternative ne se pose même pas.

Votre avis sur le sujet ?



Ce n'est pas tellement étonnant ces choix de vie, et en effet l'alternative est peu usitée. C'est simplement culturel et caractéristique de la société.
Socialisés selon certaines valeurs (via le foyer familial et l'Ecole notamment), celles de la société où ils voient le jour et grandissent, les individus seront majoritairement à l'image de la société. C'est un peu le but de la socialisation dans une société d'ailleurs.
Après être critique et adopter d'autres modes de vie...le truc c'est que c'est aussi l'Ecole qui doit apprendre au futur citoyen à être critique, mais elle est en même temps instrument de reproduction sociale. Donc peu d'individus sortent du lot c'est clair.
Image IPB

Image IPB




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)