Aller au contenu


Photo
- - - - -

Égalitarisme Et Révolution Sociale


  • Veuillez vous connecter pour répondre
560 réponses à ce sujet

#1 Zak Blayde

Zak Blayde

    Twisted Lurker

  • Freelance
  • 10 908 messages

Posté 06/04/2009 - 18:37

Voilà, suite aux propos tout à fait nuisibles d'Axi concernant les produits labellisés BIO (alors euh je me souviens dans une émission sur une chaine de la télé y'avait le frère d'un fermier qui disait que le BIO ça donnait le SIDA), j'ouvre ce sujet qui sera dédié ou non aux débats d'ordres sociétaux.

Je commencerais en répondant à ton message : Tout d'abord, les produits labellisés BIO ne contiennent pas "plus de pesticides" que les produits industriels, le principe du Label c'est même le contraire.
 

L’agriculture biologique est un système de production agricole spécifique qui exclut l'usage d’engrais et de pesticides de synthèse, et d'organismes génétiquement modifiés.


De plus :

L'utilisation d'organismes génétiquement modifiés (OGM) est également interdite.


Par contre j'aimerais savoir si la contamination par les terres d'autrui sont tolérées.

Des produits labellisés BIO mais contenant des produits de synthèses au dessus des taux autorisés sont donc interdits et leurs producteurs dans l'illégalité. Il s'agit tout simplement de contrefaçon. On peut donc supposer que la grande majorité des produits BIO n'ont pas été produits avec l'utilisation de pesticides de synthèse ou d'engrais de synthèse.

Je ne veux pas trop développer pour ne pas faire peur au lecteur moyen se contentant de vivre comme ses parents l'ont éduqué, mais si quelqu'un veut discuter d'un point j'en serais ravi. Je ne suis pas un buté qui avale tout ce qui peut se dire donc je serais prêt à écouter des arguments valables (et pas des "j'ai vu un truc l'autre jour...")

Prochain sujet : 8 mensonges sur la nutrition (un tract sympa que je vais numériser à la mano (pas de scanner))

 


"Garde ta psychanalyse pour tes copains crabes défoncés."
Le Festin Nu
"Ne laisse pas le soleil te trouer le cul William Blake."
Dead Man
Le ciel au-dessus du port était couleur télé calée sur un émetteur hors service.
Neuromancien, William Gibson
Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse [...]
Sérénade, Verlaine


#2 mimylovesjapan

mimylovesjapan

    fanboyFF

  • Freelance
  • 1 257 messages

Posté 06/04/2009 - 18:46

perso, je mange bio, et voila ce que je peux te répondre :
1. Les fermiers qui peuvent pas prouver que le champs à coté est polué et donc transmissible, ont un label différent, mais je me rapelle pas.. c'est un truc du genre "j'essaye de faire du BIO"
2. Je mange bio, tout en étant pro-libéral :XD: , par contre, je suis anti-nation (le vrai libéralisme devrait détruire ces frontieres grossières selon ses principes originels)
3. Je mange bio, mais j'y crois qu'à 1/4... L'etat n'arrive pas à faire respecter les regles du travail dans 9/10 des entreprises... je vois pas comment il pourrait payer des centaines d'experts en chimie agricole capable de controler autant de label BIO...

#3 Zak Blayde

Zak Blayde

    Twisted Lurker

  • Freelance
  • 10 908 messages

Posté 06/04/2009 - 19:05

Je comprends ton opinion, mais ce n'est pas parce que le label n'est pas parfait qu'il faut passer à l'alimentation "classique" (tout sauf classique). C'est tout sauf cohérent.
En d'autres termes ça ferait "La bouffe indus c'est vraiment pas bon, mais comme le bio c'est pas parfait, je m'en contente."

Sinon j'ai trouvé le tract dont je parlais plus haut, je vous conseille fortement de le lire. Peut-être que les citations de grands Hommes entre chaque paragraphe vous motiveront à lire le reste.

MENSONGE N°1 : CEUX QUI NE MANGENT PAS DE VIANDE SOUFFRENT DE CARENCE EN PROTÉINES !
FAUX ! Les protéines essentielles à l’édification des cellules sont contenues en quantité suffisante dans les légumes et les céréales, et tout spécialement dans les haricots, les poix, les lentilles et les noix. Par une alimentation variée non carnée, il est donc possible de fournir au corps tous les acides aminés essentiels servant à la formation des protéines – les graines de soja et les avocats contenant même la palette intégrale de ces huit acides aminés. Il est grotesque de jouer sur la peur du manque de protéines, un Européen moyen consommant en moyenne plus du double de protéines dont son corps a besoin. A la longue, cet excédent entraîne d’ailleurs le dépôt des protéines animales dans les vaisseaux sanguins et dans les tissus, ce qui bloque l’acheminement des substances vitales dans les organes, les muscles et les os.
La surconsommation de protéines animales induit de nombreuses maladies.
« JE SUIS VÉGÉTARIEN ET ANTIALCOOLIQUE CAR JE PEUX FAIRE UN BIEN MEILLEUR USAGE DE MON CERVEAU. », Thomas Edison, inventeur de l’ampoule électrique et du cinéma


MENSONGES N°2 : CEUX QUI NE MANGENT PAS DE VIANDE SOUFFRENT DE CARENCE EN FER !
FAUX ! L’oligo-élément fer ne se trouve pas uniquement dans la viande mais également dans de nombreux aliments végétaux. Le chou blanc, les céréales complètes, les graines de tournesol, les betteraves rouges, le millet, les lentilles, les pois, les graines de soja, le germe de blé, le pourpier, le sésame et le topinambour sont particulièrement riches en fer. En outre, la vitamine C – à consommer par exemple sous forme d’un verre de jus de fruit ou de citron, ou encore de persil saupoudré sur la salade – augmente l’assimilation du fer contenu dans les aliments. Le thé noir et le café par contre, diminuent l’assimilation du fer par l’organisme de 40 à 50%.


MENSONGES N°3 : CEUX QUI NE MAGENT PAS DE VIANDE SOUFFRENT DE CARENCE EN VITAMINES B12 !
FAUX ! Cet argument est sans cesse remis sur le tapis par le front des mangeurs de viande. Le fait est que les végétariens sont en moyenne bien mieux pourvus en éléments essentiels et en vitamines – tel que vitamine B1, acide folique, vitamine E, magnésium, potassium ou manganèse – que le reste de la population. L’apport en vitamine B12, qualifiée souvent de « vitamine critique pour les végétariens », ne pose absolument aucun problème en cas de régime lacto-végétal (régime sans viande mais avec produits laitiers). Quand aux végétaliens purs, ils doivent entretenir de temps à autre leur taux de vitamine B12 en consommant des légumes lacto-fermentés*, de la choucroute, de la bière de froment ou des compléments alimentaires.
*la fermentation des légumes produit de l’acide lactique.
« JE SUIS VÉGÉTARIEN DEPUIS 12 ANS. DURANT TOUT CE TEMPS, JE N'AI JAMAIS ÉTÉ SÉRIEUSEMENT MALADE. LA NOURRITURE VÉGÉTARIENNE RENFORCE LE SYSTÈME IMMUNITAIRE. JE CROIS QUE LA VIANDE REND MALADE. » Bryan Adams, chanteur, compositeur.


MENSONGE N°4 : LES VÉGÉTARIENS SOUFFRENT D’UN MANQUE DE CALCIUM
FAUX ! Le calcium est un élément essentiel dans la formation des os. On trouve du calcium dans le sésame, les noix ; le choux frisé, le persil, les épinards, les graines de soja, le choux de Milan, le panais, le poireau et dans bien d’autres légumes et céréales.
Concernant le calcium contenu dans le pain, il est important de savoir ceci : le grain de céréale contient en effet du calcium mais aussi de l’acide phytique qui est une forme emmagasinée de phosphore. Or, la combinaison calcium / acide phytique empêche l’assimilation du calcium par le corps. Seule la fabrication traditionnelle du levain échelonnée sur 24 heures, comme elle fût pratiquée pendant des siècles, est susceptible de dissocier cette combinaison. La fabrication du levain tel que pratiquée dans les boulangeries modernes à l’aide d’adjuvants qui accélèrent le processus et qui réduisent le temps de fermentation, ne permet pas cette dissociation. Ce qui veut dire que l’on a beau absorber autant de pain que l’on veut, cela n’augmente aucunement la quantité de calcium dans le corps. Par contre, le pain au levain fabriqué à l’ancienne, en 24 heures, permet une assimilation optimale du calcium par l’organisme ;


MENSONGES N°5 : NE PAS MANGER DE VIANDE SIGNIFIE NE MANGER QUE DES GRAINES !
FAUX ! Manger « végétarien » ce n’est pas manger uniquement des graines et de la verdure comme en témoigne le nombre croissants de restaurants gastronomiques qui offrent désormais des plats végétariens. De plus, pour s’en convaincre, on peut aussi consulter les innombrables livres de cuisine offrant une large palette de succulentes recettes végétariennes. En réalité, c’est l’assaisonnement qui donne l’essentiel du goût à un plat ! qui a déjà goûté de la viande crue non assaisonnée sait pertinemment que cela n’a aucun goût. Le fumet que la plupart des hommes apprécient dans la viande résulte pour l’essentiel d’un bon assaisonnement. Les préparations nécessaires pour paner un morceau de viande, l’assaisonner et le faire griller peuvent aussi bien s’appliquer à une tranche d’aubergine ou de céleri. Cela leur procure un goût de rôti tout aussi épicé, un fumet qui est un véritable délice et pour lequel aucun animal ne doit perdre la vie.
« QU’Y A-T-IL DE PLUS REPOUSSANT QUE DE SE NOURRIR CONTINUELLEMENT DE CHAIR DE CADAVRES ? » Voltaire (1694-1778)


MENSONGE N°6 : LES FEMMES ENCEINTES DOIVENT MANGER DE LA VIANDE POUR LE PAS NUIRE AU FOETUS QU’ELLES PORTENT EN ELLES
FAUX ! Durant la grossesse, une nourriture lacto-(ovo) végétarienne comprenant outre les aliments végétaux, des produits laitiers et des oeufs, couvre tous les besoins nutritionnels nécessaires. On peut même dire que les femmes enceintes qui suivent un régime végétarien sont mieux pourvues en substances nutritives essentielles que les non-végétariennes.
En cas d’alimentation végétalienne (sans lait et sans oeufs) pendant une grossesse, on doit tout spécialement veiller à recevoir un apport suffisant en protéines, calcium, fer, zinc, vitamines B2 et B12 par une alimentation variée. Le cas échéant consulter son médecin traitant qui prescrira des compléments vitaminés ou minéraux.


MENSONGES N°7 : LES BEBES ET LES ENFANTS ONT BESOIN D’UNE ALIMENTATION CARNEE POUR LEUR DEVELOPPEMENT
FAUX ! Les analyses ont montré que le lait maternel des végétariennes est meilleur pour le nourrisson car moins contaminé par la pollution et plus riche en acides gras insaturés. Par contre, aucune étude scientifique n’a démontré qu’une alimentation sans viande et de haute valeur nutritive occasionnait chez le nourrisson des troubles carentiels tel qu’un manque de fer par exemple. Chez les nourrissons de 6 à 11 mois, on recommande environ 8 mg de fer par jour. Un régime conseillé par un pédiatre, avec 25 g de viande de boeuf maigre par semaine, n’apporte que 0,65 mg de fer alors qu’une portion de flocons d’avoine de 100 g contient 3,6 mg de fer, 100 g de riz complet contiennent 2,6 mg de fer et un bulbe de fenouil renferme environ 2,5 mg de fer.
Chez les enfants, l’amour pour les animaux et la crainte de la mort sont innés. Qui voudrait leur inculquer l’indifférence face à la souffrance et à la mort d’autrui ? C’est pourtant ce que l’on fait en donnant de la viande aux enfants puisqu’on leur apprend ainsi à effectuer des différences face à la vie : il y a ceux qui méritent de vivre et ceux qui ne le méritent pas. Dans le même temps où l’on apprend aux enfants à respecter et à aimer les chiens et les chats, on leur apprend également à considérer comme normal d’élever les petits cochons et les petits faons pour en dévorer la chair.


MENSONGES N°8 : MANGER DE LA VIANDE, C’EST NECESSAIRE A LA VIE !
FAUX ! LA CONSOMMATION DE VIANDE TUE. ELLE AFFAME LE TIERS-MONDE !
« LA OU LES ESPACES AGRICOLES ACTUELLEMENT UTILISES A DES FINS D’ELEVAGE NOURRISSENT DIS PERSONNES, ON POURRAIT NOURRIR ET MAINTENIR EN VIE CENT ÊTRES HUMAINS SI ON Y PRATIQUAIT LA CULTURE DE MILLET, DES POIS, DES LENTILLES ET DE L’ORGE. »
Alexander von Humbold (1769-1859), voyageur, naturaliste et géographe, créateur de la climatologie et de l’océanographie

Ø Gaspillage des sols cultivables : sans la production de viande, nous n’aurions besoin que du quart environ des terres actuellement cultivées. Sur un hectare de terre sur lequel l’on produit 50 kg de viande de bœuf, on pourrait aussi produire 4 tonnes de pommes, 8 tonnes de pommes de terre, 10 tonnes de tomates et 12 tonnes de céleri.
Ø Gaspillage des céréales : la moitié de la récolte céréalière mondiale sert aujourd’hui à engraisser les animaux. Dans les pays industriels, la proportion des céréales utilisées pour nourrir les animaux d’élevage s’élève même à plus des deux tiers. 60% des importations de produits de fourrage proviennent des pays en voie de développement. Dans ces pays, 40 000 enfants meurent de faim chaque jour. 1,3 milliards d’êtres humains souffrent de mal nutrition. Chaque année, 50 millions d’êtres humains meurent de faim chaque année ou de maladies engendrées par la faim. Pourtant, sur terre, personne ne devrait mourir de faim : on pourrait nourrir 100 millions d’hommes supplémentaires en réduisant seulement de 10% la consommation de viande dans les pays industrialisés.
« RIEN NE FERA PLUS POUR ACCROÎTRE LES CHANCES DE SURVIE SUR LA TERRE QUE L’ADOPTION DE L’ALIMENTATION VEGETARIENNE. » Albert Einstein


"Garde ta psychanalyse pour tes copains crabes défoncés."
Le Festin Nu
"Ne laisse pas le soleil te trouer le cul William Blake."
Dead Man
Le ciel au-dessus du port était couleur télé calée sur un émetteur hors service.
Neuromancien, William Gibson
Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse [...]
Sérénade, Verlaine


#4 Rukia

Rukia

    Ally Baba

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 502 messages

Posté 06/04/2009 - 19:17

Moi perso, j'ai opté pour aller chercher mon panier de légumes chez l'agriculteur du coin avec les gamins (maintenant ils sont en age d'éplucher :boss: ). Ils ramassent, je tiens le panier, je passe à la caisse, et tout le monde est content. De là à bouffer bio à tous les repas, il ne faut pas abuser. Il doit rester un minimum de logique, on peu tout à fait équilibrer la balance sans tomber dans la démesure et, dois-je le signaler, manger bio c'est bien, mais le portefeuille apprécie bcp moins pour les familles nombreuses. :lol:

Image IPB

Image IPB
Image IPB

Image IPB

"Dieu crée les dinosaures, dieu détruit les dinosaures."

"Dieu crée l'homme, l'homme détruit dieu, l'homme crée les dinosaures."

"Les dinosaures mangent l'homme, la femme hérite de la terre."

Image IPB


#5 Zak Blayde

Zak Blayde

    Twisted Lurker

  • Freelance
  • 10 908 messages

Posté 06/04/2009 - 19:25

La démesure dans la consommation consciencieuse, c'est grave ? oO

Pour les prix, les marquent en profitent vraiment trop, et la rareté des produits y fait aussi. Mais certains produits sont moins chers en BIO que non, comme certains légumes de saison.
De plus, la part de l'alimentation dans le budget est minime, l'augmenter un peu et ne pas avoir la dernière télé HD de Carrefour, c'est pas la fin du monde. Mais je vis seul, je ne peux pas non plus parler en connaissance de cause.
Mais si on est végétarien, on achète pas de viande ni de poisson, les denrées les plus chères. Donc le budget n'a plus mal du tout :D

Pour info, je touche 800€ par mois et paye 400€ de loyer. Et l'essentiel de mes thunes ne va pas dans l'alimentaire mais les sorties et les produits technologiques (malgré ce que j'ai dit juste au dessus).

"Garde ta psychanalyse pour tes copains crabes défoncés."
Le Festin Nu
"Ne laisse pas le soleil te trouer le cul William Blake."
Dead Man
Le ciel au-dessus du port était couleur télé calée sur un émetteur hors service.
Neuromancien, William Gibson
Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse [...]
Sérénade, Verlaine


#6 Hayward

Hayward

    Français de France

  • Freelance
  • 6 742 messages

Posté 06/04/2009 - 19:35

Je trouve ce tract puéril dans le sens qu'il stigmatise ceux qui mangent de la viande. Le problème n'est pas là. Ça fait des siècles que l'Homme -et les carnivores- mangent de la viande. Le problème actuel,c 'est surtout qu'on diversifie à outrance notre alimentation alors que les peuples du Moyen-Age par exemple se nourrissaient seulement de quelques denrées (et le problème de la famine à l'époque provenait essentiellement de mauvaises récoltes).

Et franchement, même si manger est avant tout un besoin fondamental pour survivre (je met tout ce qui est bio ou OGM de côté), j'en ai un peu rien à foutre que dans le céleri il y a des vitamines machin, du calcium du magnésium, du potassium, et plein de trucs en "ium". Je bouffe des aliments qui me plaisent. Donc le soja, c'est bien beau, c'est magnifique, mais je trouve ça dégueulasse à souhait.

Et puis la nutrition, c'est un sorte de yoyo, un jour tel aliment "faut pas en manger, c'pas bien", le lendemain, au contraire faut en manger tous les jours sinon on meurt à 40 ans d'atroces souffrances, le surlendemain "attention ça augmente le risque de cholestérol". En parlant de cholestérol, c'est devenu un cheval de bataille mais c'est important pour notre corps. Et à force de dire aux gens "baisser votre taux de cholestérol !!!!" je vois bien dans quelques années les pubs incitant à l'augmenter parce qu'on sera en dessous du taux autorisé machin pour la survie de l'humanité.

Et puis comme je le disais la dernière fois, le problème n'est pas dans la consommation mais dans la surconsommation. Et ça me fait penser au film "le dernier trappeur" de Nicolas Vanier (super référence, ouaaaah mais c'est un film très beau et très intéressant). Un trappeur, bouh c'est pas bien, ça tue des animaux pour leur fourrure mais ça a un deuxième "métier" si on veut, il permet de limiter le nombre de prédateurs. En clair, moins de prédateurs et d'autres espèces animales peuvent prospérer. Si on arrête de tuer des loups par exemple, leur nombre va sensiblement augmenter et ainsi la population d'autres espèces vont diminuer voire disparaître. En clair, il faut garder en tête l'équilibre dans la chaîne alimentaire, et c'est pas trop ce qui se passe.

De toute façon, c'est la fin du monde.

Image IPB



Edit : Ce sont les intermédiaires qui font augmenter les prix. Si t'achètes directement au producteur, les prix ne sont pas les mêmes. Faut juste habiter à la campagne (y aaaa des poules, des tracteursssss)

Image IPB
Demain est souvent le jour le plus chargé de la semaine.


#7 EDLA

EDLA

    The New Serial Loser

  • Fidèles
  • 3 778 messages

Posté 06/04/2009 - 20:18

Je mange bio, tout en étant pro-libéral :XD: , par contre, je suis anti-nation (le vrai libéralisme devrait détruire ces frontieres grossières selon ses principes originels)


- Pour ma part, je ne crois pas en cette idée d'une "gouvernance mondiale". Voir l'Union Européenne, le modèle type d'une organisation bureaucratique et technocratique, invalider (par la voix de notre Président de la République) pour des motifs démocratiques (?), le non irlandais au traité constitutionnel de Lisbonne (issu pourtant de l'expression de la souveraineté populaire) suffit pour m'en convaincre,...

Et puis la nutrition, c'est un sorte de yoyo, un jour tel aliment "faut pas en manger, c'pas bien", le lendemain, au contraire faut en manger tous les jours sinon on meurt à 40 ans d'atroces souffrances, le surlendemain "attention ça augmente le risque de cholestérol". En parlant de cholestérol, c'est devenu un cheval de bataille mais c'est important pour notre corps. Et à force de dire aux gens "baisser votre taux de cholestérol !!!!" je vois bien dans quelques années les pubs incitant à l'augmenter parce qu'on sera en dessous du taux autorisé machin pour la survie de l'humanité.


- Sans rentrer dans des considérations techniques, je préciserais tout de même qu'il existe deux types de cholestérol : le HDL bénéfique pour la santé, et le LDL dit le "mauvais choléstérol". Les campagnes de prévention n'ont pour objectifs, que de favoriser des comportements alimentaires, induisant une élévation du HDL au détriment du LDL (et cela passe évidemment par une alimentation équilibrée et diversifiée, une modération dans la consommation de produits de charcuterie, abats, beurre,etc. Sans oublier bien sûr une activité physique régulière),...

Et puis comme je le disais la dernière fois, le problème n'est pas dans la consommation mais dans la surconsommation. Et ça me fait penser au film "le dernier trappeur" de Nicolas Vanier (super référence, ouaaaah mais c'est un film très beau et très intéressant). Un trappeur, bouh c'est pas bien, ça tue des animaux pour leur fourrure mais ça a un deuxième "métier" si on veut, il permet de limiter le nombre de prédateurs.


- Cela me fait penser à une émission télévisuel, diffusée il y a déjà quelques semaines de cela (sur quelle chaine ? Je ne m'en rappelle plus), ou des associations de protection des animaux, faisaient entendre leur cause par des méthodes radicales si nécessaires, y compris en mettant la vie des fourreurs en dangers. Un anti-humanisme des plus surprenants,...et inquiétants.

Modifié par EDLA, 06/04/2009 - 20:32.

Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB

Image IPB

"Humans have needs in their world, but the world does not need them. " (Mask Bishop)

#8 Kanedo

Kanedo

    Soulmate

  • Fidèles
  • 4 950 messages

Posté 06/04/2009 - 20:38

Je trouve les quotes du tract assez douteuses :ph34r:
(en fait c'est tout le tract entier qui est douteux)

Sinon le bio c'est souvent ,comme le commerce équitable maintenant,plus un produit d'appel qu'autre chose <_<

- Cela me fait à une émission télévisuel, diffusée il y a déjà quelques semaines de cela (sur quelle chaine ? Je ne m'en rappelle plus), ou des associations de protection des animaux, faisaient entendre leur cause par des méthodes radicales si nécessaires, y compris en mettant la vie des fourreurs en dangers. Un anti-humanisme des plus surprenants,...et inquiétants.


Oui c'est assez effrayant et surtout absurde...
sign_1586.gif

#9 mimylovesjapan

mimylovesjapan

    fanboyFF

  • Freelance
  • 1 257 messages

Posté 06/04/2009 - 20:51

- Pour ma part, je ne crois pas en cette idée d'une "gouvernance mondiale". Voir l'Union Européenne, le modèle type d'une organisation bureaucratique et technocratique, invalider (par la voix de notre Président de la République) pour des motifs démocratiques (?), le non irlandais au traité constitutionnel de Lisbonne (issu pourtant de l'expression de la souveraineté populaire) suffit pour m'en convaincre,...


j'ai jamais parlé de "gouvernance mondiale". Je parle plutot de "non gouvernance" tout court^^

#10 Petrus

Petrus

    Avocat de Chamakh

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 824 messages

Posté 06/04/2009 - 20:57

Personnellement, je ne trouve pas ce tract puéril mais grotesque voir dangereux, désolé si je suis agressif mais je suis fils d'agriculteur-éleveur et ce genre de conneries (il n'y a pas d'autres mots) me gonflent au plus haut point.
D'ailleurs franchement comment on peut prendre au sérieux ce genre de déclarations :

Chez les enfants, l’amour pour les animaux et la crainte de la mort sont innés. Qui voudrait leur inculquer l’indifférence face à la souffrance et à la mort d’autrui ? C’est pourtant ce que l’on fait en donnant de la viande aux enfants puisqu’on leur apprend ainsi à effectuer des différences face à la vie : il y a ceux qui méritent de vivre et ceux qui ne le méritent pas. Dans le même temps où l’on apprend aux enfants à respecter et à aimer les chiens et les chats, on leur apprend également à considérer comme normal d’élever les petits cochons et les petits faons pour en dévorer la chair.


C'est tellement ridicule que je ne voit vraiment pas quoi rajouter.

Les types qui ont écris ça n'y connaissent manifestement rien, compiler des chiffres et aligner les citations c'est une chose mais franchement, un minimum de connaissance du sujet me semble quand même indispensable.
ex :

FAUX ! LA CONSOMMATION DE VIANDE TUE. ELLE AFFAME LE TIERS-MONDE !

etc etc

Actuellement, de nombreuses terres demeurent inexploitées (notamment dans les pays d'Europe de l'est), il existe donc encore beaucoup de capacités de production inemployées.
De plus, une technologie comme les OGM pourrait permettre de cultiver des terres actuellement considérés comme peu fertiles (en Afrique notamment), mais que les auteurs de ce tract doivent rejeter en bloc "par principe".
Enfin l'élevage est aussi une façon de faire reposer la terre, d'éviter la culture intensive chaque année, le fumier est également un excellent compost (et bio).

Je mange bio, mais j'y crois qu'à 1/4... L'etat n'arrive pas à faire respecter les regles du travail dans 9/10 des entreprises... je vois pas comment il pourrait payer des centaines d'experts en chimie agricole capable de controler autant de label BIO...


Alors là détrompe toi, pour vivre la situation au quotidien, je peut te dire que les agriculteurs sont archi-contrôlés, notamment au niveau de la PAC. La france notamment, se distingue par le grand nombre de produits qu'elle interdit (et pas uniquement pour les produits bio), et il est très facile de vérifier. Ainsi, même si les contrôles sont peu fréquents je peut t'assurer qu'aucun (ou très peu) ne s'amusent à tricher

Le problème actuel,c 'est surtout qu'on diversifie à outrance notre alimentation alors que les peuples du Moyen-Age par exemple se nourrissaient seulement de quelques denrées (et le problème de la famine à l'époque provenait essentiellement de mauvaises récoltes).


Et c'est un problème ?
Dans ce cas là, faisons tous comme une grande partie de l'Asie et ne nourrissons que de riz... et franchement ériger l'alimentation du Moyen Age en modèle....
La malnutrition est aussi un problème très important, il n'y a pas que la sous-alimentation.

Voilà il y'aurait énormément à dire sur ce sujet et je n'ai ni le temps, ni l'envie de continuer

#11 Alban

Alban

    Chocobo intello !

  • Fidèles
  • 3 791 messages

Posté 06/04/2009 - 21:06

Concernant le tract, il faut juste prendre les réponses aux questions posées.
Ce que met en avant ce tract est simplement le fait que la viande est depuis le 20° siècle une habitude alimentaire dont on pourrait se passer.

Pour le reste, le tract prêche pour sa propre paroisse (ce qu'on peut comprendre pour un tract) mais que ça ne nous empêche pas d'être critique : le tract apporte des réponses. Des réponses aux questions que l'opinion globale est en droit d'avoir, histoire de démentir pas mal de préjugés.

Et concernant les produits bio ou pas. Les différents labels existants (auxquels on a déjà fait allusion plus haut) sont malheureusement assujettis au conditionnement extérieur, indépendant de la volonté des agriculteurs (nappes phréatiques polluées, environnement saturé pour certains gaz, etc).
Je ne dis pas que c'est une raison pour dire "produits bio ou pas, spareil" mais je tiens y signaler que tant que le problème environnemental n'aura pas été reglé (dans sa globalité) on aura beau faire, il y aura forcément des sesquelles dans le développement des futurs générations. Qu'on mange du bio ou non.

#12 Hayward

Hayward

    Français de France

  • Freelance
  • 6 742 messages

Posté 06/04/2009 - 21:39

Et c'est un problème ?
Dans ce cas là, faisons tous comme une grande partie de l'Asie et ne nourrissons que de riz... et franchement ériger l'alimentation du Moyen Age en modèle....
La malnutrition est aussi un problème très important, il n'y a pas que la sous-alimentation.


Je n'ai jamais dit que c'était un modèle. oO
J'opposais mon point de vue par rapport à Zak qui dit qu'il ne faut pas manger de viande.

Et acheter des aliments qui se trouvent à l'autre bout de la Terre, qu'ils soient labellisés "bio" ou "commerce équitable", je pense que tu pollues plus que d'acheter un produit français rempli de pesticide et d'engrais chimiques.

Bon j'exagère bien évidemment, mais c'est pour montrer toute la connerie humaine actuellement.

Image IPB
Demain est souvent le jour le plus chargé de la semaine.


#13 Petrus

Petrus

    Avocat de Chamakh

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 824 messages

Posté 06/04/2009 - 22:14

Ben je sais pas t'avais l'air d'opposer la "diversification à outrance" des produits alimentaires d'aujourd'hui au Moyen Age où l'on se contentait de moins et ou les seuls problèmes de famines faisaient suite à de mauvaises récoltes.

Sinon le label commerce équitable c'est autre chose, il est censé caractériser les produits ayant été cultivés dans des pays pauvres mais sans exploitation du producteur, et les produits bio sont quand même largement produits en France ou en Europe.
De plus, l'import reste indispensable pour certaines denrées comme le café, les bananes voire certains produits hors saison...

#14 Hayward

Hayward

    Français de France

  • Freelance
  • 6 742 messages

Posté 06/04/2009 - 23:11

De plus, l'import reste indispensable pour certaines denrées comme le café, les bananes voire certains produits hors saison...


Ben justement, c'est ça que je voulais dire, c'est largement dispensable. :p

Image IPB
Demain est souvent le jour le plus chargé de la semaine.


#15 Zak Blayde

Zak Blayde

    Twisted Lurker

  • Freelance
  • 10 908 messages

Posté 06/04/2009 - 23:15

On mange de la viande depuis la préhistoire, donc c'est bien ? Vous savez, avant d'être une somme de principes inculqués par vos parents et la société, vous êtes aussi un individu.
La viande n'apporte rien à l'homme, et sa production intensive produit une pollution gigantesque quasiment ignorée, participe (ce n'est pas la seule cause) à la faim dans le monde, n'est pas bonne pour la santé surtout de la façon dont elle est mangée (à tous les repas par exemple), et provoque des souffrances animales totalement inutiles.

La façon dont est tournée le tract est un peu beauf, mais elle n'est est pas débile pour autant. Quand tu dis à un enfant qu'il mange du jambon et pas du cochon mort, tu lui inculques quelques chose. J'ai connu une petite fille qui avait vraiment une aversion pour la consommation de viande, tant elle était effarée à l'idée de tuer une bête pour se nourrir... et tous les adultes se moquaient bien gentiment d'elle. On tournait sans cesse ses propos en dérision.

Pourtant, en quoi est-ce ridicule de trouver ça ignoble :
http://www.reseaulib...age/cheval.html
http://www.reseaulib...age/poulet.html
http://www.reseaulib...rage/veaux.html

Et pour ceux qui trouvent ce tract ridicule, il existe des tas d'ouvrages qui se penchent de façon la plus chiante mais la plus mathématique qui soit sur le sujet. Si vous avez besoin qu'on vous prouve par A+B que tout ce qu'on peut voir sur ces photos est inutile pour que vous envisagiez la seule possibilité de tourner le dos à des centaines d'années d'habitude alimentaire, c'est possible.

Et Hayward, sincèrement, quand t'iras chasser, dépecer, vider, découper la viande que tu manges, je te dirais de continuer. Ca sera toujours aussi débile et inutile, mais ça aura pas toutes les conséquences pré-citées, celles de la "surconsommation" que tu dénonces. C'est bien beau de dire que la société elle est pas saine, mais encore une fois, avant d'être un amas de personnes, vous êtes un individu. Et tout ce que la société fait, on y est complice.

"Garde ta psychanalyse pour tes copains crabes défoncés."
Le Festin Nu
"Ne laisse pas le soleil te trouer le cul William Blake."
Dead Man
Le ciel au-dessus du port était couleur télé calée sur un émetteur hors service.
Neuromancien, William Gibson
Comme la voix d'un mort qui chanterait Du fond de sa fosse [...]
Sérénade, Verlaine





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)