Aller au contenu


Photo
- - - - -

Le Topikasérie


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1340 réponses à ce sujet

#1336 snas

snas

    The Answer

  • Fidèles
  • 5 211 messages

Posté 16/06/2017 - 07:24

Ça bouge un peux plus par la suite. T'a kiffé les petits son de la b.o?
Bon après l'ambiance hip hop r'n'b old school.

sign_779.jpg

sign_61.jpg
sign_57.jpg
sign_593.jpg

sign_2519.gif
 

je suis l'alpha et l'oméga, le début et la fin, le premier et le dernier.
 
Image IPB


#1337 Avril

Avril

    LIFE WILL CHANGE

  • Fidèles
  • 3 378 messages
  • Sexe :Homme
  • Lieu :Talence

Posté 16/06/2017 - 07:28

 

J'ai mater le pilote de la saison 1 c'est kitsch à mort j'ai pas accroché, c'est vraiment bien cette série ?

 

Oui c'est très bien Twin Peaks faut passer le côté kitsch effectivement (j'avais aussi eu beaucoup de mal lors de mon premier visionnage). La saison 1 est sympa', mais j'ai surtout aimé la première partie de la 2. La seconde moitié de la 2 est plus contrastée mais le final est ouf. Essaie de mater la S1 je pense déjà (7 ep, très court), pour voir si t'as une chance d'accrocher car le pilote reste répulsif de mon pdv, même en rematant la série là j'l'ai trouvé toujours aussi bof. J'pense que tu seras fixé sur si t'accroches ou pas si tu pousses encore un peu, à mon avis la S1 complète voire jusqu'à l'épisode 3 où les choses sérieuses commencent grâce à un rêve de Cooper ^^.


Modifié par Avril, 16/06/2017 - 07:33.


sign_231.jpg


#1338 snas

snas

    The Answer

  • Fidèles
  • 5 211 messages

Posté 16/06/2017 - 07:59

Ok je vais pousser un peu pour voir merci Avril.

sign_779.jpg

sign_61.jpg
sign_57.jpg
sign_593.jpg

sign_2519.gif
 

je suis l'alpha et l'oméga, le début et la fin, le premier et le dernier.
 
Image IPB


#1339 Riskbreaker

Riskbreaker

    Imiduno

  • Legendra VIP
  • 4 802 messages

Posté 21/06/2017 - 06:24

Fini de voir Luke Cage et bon… C'était moyen jusqu'au bout. 
La b.o. est excellente, certains acteurs sortent du lot, mais c'est ultra conventionnel à tous les niveaux et d'une lenteur… Bouh. Et pour courroner le tout, les fights sont mous du gland comme pas possible, en plus de ne pas être crédibles (on voit trop que les coups ne sont pas portés, que les acteurs arrêtent leur geste, etc). 

Bref, mi-molle, mi-molle. Mieux qu'Iron Fist, mais à des millénaires de Daredevil. 



#1340 david06

david06

    Soulmate

  • Fidèles
  • 2 916 messages

Posté 12/08/2017 - 18:09

J'ai fini Hero Corp de Simon Astier
J'ai kiffé jusqu'au bout le délire et je suis content qu'il ait pu terminer son histoire grâce aux donateurs ulule

Je conseil :)
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB

Image IPB
Image IPB
Image IPB

#1341 Spiriel

Spiriel

    The magnificent general

  • Freelance
  • 6 276 messages

Posté hier, 02:06

Je viens de finir The handmaid's tale / La servante écarlate.

 

C'est adapté d'un bouquin écrit en 1985 par une canadienne.

Dans les (très) grandes lignes, il s'agit d'une dystopie.

Des chrétiens intégristes ont renversé le gouvernement américain et ont créé un nouvel état, Gilead, régit par des lois tirées de la Bible.

Une hiérarchie très claire est établie, et les femmes ne sont pas tout en haut...

Détail fondamental : à cause de la pollution & co, la fertilité a presque atteint un niveau nul (pas qu'aux USA, partout).

Une catégorie de femmes "présumées fertiles", les servantes écarlates, ont pour rôle d'avoir des enfants pour les puissants.

L'héroïne en est une.

 

Avant de parler de la série, juste un point sur la polémique qui a entouré la sortie de la série.

Aux USA, elle a été accusée d'être anti-chrétienne, en particulier parce que Daesh ressemble pas mal à cette Société,

et que la religion chrétienne n'est qu'Amour...

 

Cela me paraît totalement non pertinent vu la date de parution du livre, mais surtout je crois que l'intention

des auteurs de la série est de dire que ce ne sont pas les religions qui sont concernées, mais ce qu'en font

les gens. Qu'ils citent la Bible ou des chakras, sincèrement, ça ne change rien à l'histoire.

 

 

Ceci étant dit, le début épate par sa qualité de production, et la fin offre une profondeur plus importante que prévu.

Heureusement car le début se résume à une description à travers les yeux de l'héroïne de cette Société, des

classes et rituels (comme celui de la reproduction), et à des flashbacks qui retracent le glissement progressif

et la façon dont les différents personnages l'ont vécu. Petit bémol sur le bonheur un peu exagéré de l'héroïne

avant Gilead. Ils auraient pu miser sur un contraste plus subtil. En fait, cela peut paraître un peu caricatural,

mais on réalise ensuite que ce qui est important, ce n'est pas tant ce que nous raconte l'héroïne, mais ce qu'elle

ignore. L'isolement total qu'elle subit saute progressivement aux yeux. De plus, on découvre au fur et à mesure

que les autres personnages dépassent leur simple rôle, et que la Société qui paraît indestructible est en fait

bourrée de failles. L'épouse de la maison de l'héroïne est bien plus intéressante et complexe qu'elle n'y paraît,

vraiment. On comprend à travers quelques détails que cette Société est très jeune (8 ans je crois).

 

La qualité de la photographie est étonnante, mais elle est au service des différentes ambiances. Les flashbacks

ont une photographie assez standard. Les extérieurs ont un étalonnage assez gris (on est vers Boston en même temps)

pour faire ressortir les tenues rouges et l'absence d'activité humaine. Les intérieurs sont assez sublimes quant à eux,

un peu mordorée avec des faisceaux de lumière mis en évidence par de la poussière en suspension. Le genre d'ambiance

nostalgique qui donne une impression d'isolement.

La série offre également quelques ralentis qui m'ont fasciné sans que j'arrive à savoir pourquoi, alors que la plupart

du temps je n'aime pas la façon dont ils sont utilisés.

 

C'est bien joué dans l'ensemble, et si le rythme est plutôt lent, la série est assez dense et avance sûrement.

 

Bon, c'est pas du super héros mais j'ai bien aimé ! (ne pas s'attendre à du Deadwood, ce n'est tout de même pas de ce calibre)

 

 

Ah, sinon j'ai vu GLOW (sur le tournage d'une série de catch féminin) il y a quelques semaines.

Je l'ai dévorée en deux jours.

Jenji Kohan (uniquement productrice, mais on sent sa patte) est décidément très forte pour créer

une galerie de personnages décalés et super attachants (bien content de retrouver Sunita Mani,

vue dans Mr. Robot).

C'était rigolo de voir Alison Brie essayer de jouer la méchante et les actrices jouent justes

et sont adorables comme prévu.

Bon, c'était marrant sans être super enrichissant, mais j'attends sincèrement la suite.

Par contre, comme pour Weeds et Orange is the new black, la série va se poursuivre

avec un fil ténu et en développant des personnages laissés de côté jusque là,

mais ça va finir par tourner en rond et devenir lassant... enfin, j'espère me tromper ;p.

 

Voilà voilà.


Image IPB

Image IPB


" Le droit n'a pas à imiter la nature. Il doit la corriger. L'homme est libre. Sa liberté n'est limitée que par le droit à la liberté des autres. Le châtiment... n'est qu'une vengeance. Surtout lorsqu'il porte préjudice au lieu d'empêcher le crime. Au nom de quoi se venge le Droit? Vraiment au nom des innocents? Sont-ce les innocents qui font la loi?"
Krzysztof Kieslowski, Décalogue 5 : Tu ne tueras point.

"La Vie est belle n'était fait ni pour les critiques blasés, ni pour les intellectuels fatigués. C'était mon type de film pour les gens que j'aime. Un film pour ceux qui se sentent las, abattus et découragés. Un film pour les alcooliques, les drogués et les prostituées, pour ceux qui sont derrière les murs d'une prison ou des rideaux de fer. Un film pour leur dire qu'aucun homme n'est un raté." Frank Capra

Jean Jaurès: "Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire echo contre son âme aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques."




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)